Réouverture de nos portes

opening.jpg

Réouverture oui… MAIS: de façon prudente et responsable.

Conscients de notre mission première qui est celle d’aider nos adhérents, ce que nous n’avons jamais cessé de faire, nous allons progresser dans le sens d’une réouverture de nos bureaux.

Or, une porte ne peut pas être entrouverte, elle est ouverte ou elle est fermée. Notre souhait définitif est qu’elle soit ouverte pour tous ceux qui ont besoin de nous, maintenant plus que jamais.

N’oublions pas que certaines professions qui sont passées constamment sous le radar du grand public ont répondu “présent” tout au long de l’état d’urgence qui rappelons-le, n’est pas terminé jusqu’à la mi-juin, a priori.

Or, notre ressource la plus chère que nous avons à mettre à votre disposition est la ressource humaine, notre personnel. Si ce dernier venait à tomber malade, la réouverture de nos bureaux serait en fait une régression.

Sachez que nous ne cédons pas facilement à la peur mais que nous avons des obligations légales et le principe de prudence s’applique, notamment en présence de personnes fragilisées.

Nous sommes tous parents, frères et sœurs ou enfants d’êtres qui nous sont chers et nous ne voulons pas courir le risque de leur nuire inutilement et imprudemment.

Comprenons également que l’organisation scolaire et la garde des enfants et tout sauf normalisée et que les places dans les garderies ne sont pas garanties pour tout le monde.

Aussi lançons-nous un appel à votre sens des responsabilités et à votre comportement civique que nous n’hésiterons pas à imposer de main ferme au cas où cela devait s’avérer nécessaire!

Sachez que les réunions restent à limiter au minimum incompressible. En effet, les deux derniers mois devraient nous avoir montré qu’une autre voie est possible, il faut juste le vouloir.

Ce qu’il ne nous faut pas, c’est un retour à la normalité, à l’ancienne normalité, mais cela est un sujet pour un autre article.

Beaucoup de problèmes peuvent se régler en utilisant les moyens techniques mis à disposition par le 21è siècle, ne serait-ce que le bon vieux téléphone, au pire, mais il est temps que nous fassions tous un effort pour nous mettre à l’heure qui a sonné, dans tous les sens du terme. On pourrait également le dire de la façon suivante: nageons pour ne pas couler!

Rappelez-vous que les règles mises en places le sont par le législateur et que nous les appliquons, pas forcément par plaisir, mais afin de vous protéger vous aussi. Dans ce sens, notre personnel vous donnera des instructions claires en accord avec les prescriptions légales que nous vous appelons à respecter.

Nos structures d’accueil ont été réduites afin de répondre aux nouvelles exigences et nous vous demanderons d’être patients.

Ce mardi, vous étiez nombreux à venir nous voir et cela s’est bien passé. C’est un bon renouveau!