“Merci!”

On dit que les crises montrent les faiblesses humaines, mais également, et heureusement leurs forces, ce qui fait d’eux, finalement des être humains et les distingue des animaux.

En 1844, Alexandre Dumas (le père) a écrit (1)

Un pour tous, et tous pour un

Traduit à la crise sanitaire actuelle, cela signifie clairement que penser en premier lieu aux autres et les protéger est le seul moyen pour se protéger soi-même.

Hélas, les faiblesses humaines, nous les voyons tous les jours: agressivité (des bagarres pour un paquet de papier hygiénique), égoïsme (une personne qui achète tout le pain disponible dans une boulangerie), et j’en passe! Ces gens ne valent pas la peine de perdre du temps mais devraient servir d’exemple à ne pas suivre.

Tournons-nous plutôt vers les côtés positifs, les traits humains et ceux qui n’ont pas le privilège de se soustraire au risque en restant en (auto) quarantaine.

Nous ne voulons pas faire de liste exhaustive, ni utiliser des superlatifs, mais rappeler à tous que nous ne sommes pas seuls dans cette crise et qu’il y a des gens qui prennent des risques afin que nous puissions garder autant de “normalité” que possible dans cette folie (2).

Il y a le personnel des soins et les médecins de toute évidence. Leur tâche est particulièrement difficile et pas toujours de la façon dont on peut être logiquement amené à croire. Un ami m’a rapporté il y a peu qu’une de ses amies infirmières s’est fait casser la voiture pour se faire voler des gants en caoutchouc et une solution hydro-alcoolique. Comme quoi, comme dans toutes les crises, il y a des parasites et des personnes au comportement sauvage qui se moquent pas mal de la collectivité dont ils tirent pourtant grassement profit. (2) (3)

Il y a les pompiers (volontaires) et autres personnes œuvrant pour le bien-être de tous, crise ou pas.

Mais il y a également des personnes auxquelles nous avons tous beaucoup moins tendance à penser:

Les éboueurs qui continuent à faire un travail indispensable, les femmes de ménage qui veillent à la propreté de nos demeures, les caissières dans les grandes surfaces et petites épiceries…

Il y a encore le personnel navigant des compagnies aériennes et les agents connexes qui travaillent dans le domaine des voyages, qui sont exposés, des fois, sans aucun moyen de protection, si ce n’est que des gants ridicules qu’elles/ils se sont procurés eux-mêmes.

Et sans oublier les agents de sécurité et les convoyeurs de fonds sans qui le cash ne circulerait plus et des sites sensibles voire les richesses de certains ne seraient plus protégés. Des agents qui sont particulièrement exposés et dont les employeurs agissent visiblement avec une légèreté déconcertante, voire négligente concernant leur sécurité et hygiène.

A ce titre, voici un message des délégués NGL-SNEP de la Brink’s, que nous vous présentons sans modération (pas de jeu de mots intentionnel), afin que vous puissiez sentir l’émotion palpable que les délégués expriment envers leurs collègues:

Agents de sécurité vous êtes des héros au même titre que tous les personnels soignants et tous les personnels des services alimentaires qui nourrissent la population. La différence et pas des moindres est que nous n’avons aucune mesure de protection il est évident que nous sécurisons tous les sites sensibles et que nous croisons du monde mais, nous sommes les laissés-pour-compte l’argent qui circule encore dans l’économie est assuré par nos transporteurs de fonds dans des conditions inadmissibles confinés dans leur véhicule blindé et au contact de beaucoup de gens. Messieurs nos décideurs quand allez-vous prendre les bonnes décisions arrêtons de tergiverser des bâtiments vides n’ont plus besoin d’être sécurisés il y a la police et l’armée pour cela, les agents en contact de public doivent impérativement porter des masques et des gants. Or ni le ministère de la santé, ni l’ITM pourtant très à cheval sur les règles élémentaires d’hygiène ne réagissent. Agent de sécurité prenez garde prenez soin de-vous de vos proches et respectez les règles essentielles d’hygiène pour votre sécurité.

Merci à tous ceux qui œuvrent dans l’intérêt collectif et que nous ne citons pas expressément! A l’heure actuelle, mais également auparavant et à l’avenir! Mais nous pensons à vous et devrions vous remercier plus souvent, et non seulement quand cela nous concerne directement! Vous, et notamment les volontaires et bénévoles, êtes l’exemple à suivre.


(1) Les trois Mousquetaires, Alexandre Dumas,
(2) Nous allons y revenir dans un autre article
(3) Par définition, c’est le propre du parasite que de détruire son hôte.